La poétique de l'altérité dans le discours des écrivains de la fin du XIXe jusqu'à nos jours : quelle place pour le langage de l'Autre ?

La poétique de l'altérité dans le discours des écrivains de la fin du XIXe jusqu'à nos jours : quelle place pour le langage de l'Autre ?
10/14

2022. október 14.

Centre Interuniversitaire d’Études Françaises (H-1088 Budapest Múzeum krt. 4/F)

10/14

2022. október 14. -

Centre Interuniversitaire d’Études Françaises (H-1088 Budapest Múzeum krt. 4/F)


Informations mises à jour le 23 juin 2022

Journée d'étude

La poétique de l'altérité dans le discours des écrivains de la fin du XIXe jusqu'à nos jours: quelle place pour le langage de l'Autre ?

Budapest, le 14 octobre 2022

Les cadres romanesques peuvent permettre de dégager des normes auxquelles les artistes se réfèrent implicitement, révélant ainsi leur rapport au monde. Il s'agit d'analyser la façon dont l'éthique de l'écrivain vient rencontrer l'altérité, suite à l'impulsion du monde économique et politique à la fin du XIXe siècle et son évolution jusqu'à nos jours. La globalisation et l'internationalisation dessinent de nouvelles relations à l'Autre dont les écrivains sont les premiers témoins. Se pose alors la question de l'existence d'une nouvelle poétique de l'altérité au sein du matériau littéraire et métalittéraire. Les théoriciens des rapports entre éthique et littérature ont souligné l’importance de la polyphonie dans certaines œuvres, dans lesquelles l’auteur laisse la place à d’autres individualités : le personnage n’est pas seulement une prolongation du moi de l’écrivain mais une entité à part entière1. De ce fait, les pensées antagonistes, les visions du monde minoritaires, les mentalités des différentes classes de la société, ainsi que le langage non standard entrent dans le discours littéraire et le renouvellent en profondeur.

Cette journée d'étude se propose de relever et d'analyser les occurrences et manifestations du langage de l'Autre dans le discours des écrivains : nous y incluons les études génétiques ou la correspondance. Comment le langage de l'Autre intervient-il dans le discours des écrivains, et en quoi le modifie-t-il ? De quelles façons la polyphonie se trouve-t-elle harmonisée par la voix de l'écrivain ? Comment trouver les critères qui définissent une poétique inclusive dans le rapport à l'autre ? En quoi la poétique de l'altérité échappe-t-elle à un simple rapport je/tu pour se diriger vers une image plurielle et mouvante de l'antagonisme entre même et autre ?


Booth W., The company we keep : An ethics of fiction, Berkeley, CA., University of California Press, 1988.

Calderón, Jorge. « Une Éthique De L'altérité ? Les Lettres De Simone De Beauvoir à Nelson Algren (1947-1964) » Dalhousie French Studies, vol. 64, 2003, pp. 59–68. JSTOR, www.jstor.org/stable/40836840. Accessed 8 Sept. 2021.

Daunais, Isabelle, « Éthique et littérature : à la recherche d’un monde protégé », Études françaises, 46(1), 2010, 63–75. https://doi.org/10.7202/039817ar

Eltchaninoff Michel, Dostoïevski, roman et philosophie, Paris, PUF, 1998, disponible sur gallica :  https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k48096277 (lien visité le 06/09/2021)

Glissant Édouard, La poétique de la relation, Paris, Gallimard, 1990.

Hale Dorothy J., The Novel and the New Ethics, Stanford, Stanford University Press, 2020.

Laugier Sandra (dir.), Éthique, littérature, vie humaine, Paris, Presses Universitaires de France, coll. « Ethique et philosophie morale », 2006.

Ricœur Paul, Soi-même comme un autre, Paris, Le Seuil, 1990.

ORGANISATEURS :

Centre Interuniversitaire d’Études Françaises (CIEF), Département d’Études Françaises et Centre de Réussite Universitaire (CRU) de l’Université Eötvös Loránd (ELTE) de Budapest (Hongrie) avec le soutien de la Fondation Franco-Hongroise pour la jeunesse.

COMITÉ D’ORGANISATION :

Dávid SZABÓ (Centre Interuniversitaire d’Études Françaises, Université Eötvös Loránd de Budapest)
Élise CANTIRAN (Centre Interuniversitaire d’Études Françaises, Université Eötvös Loránd de Budapest, Fondation franco-hongroise pour la jeunesse)
Máté KOVÁCS (Département d’Études Françaises, Université Eötvös Loránd de Budapest)
Anne GENSANE (Rennes II)
Petra TAKÁCS (Centre Interuniversitaire d’Études Françaises, Université Eötvös Loránd de Budapest)

LANGUE DE LA JOURNÉE D'ÉTUDE : français

MODALITÉS DE PARTICIPATION : La journée d'étude est ouverte aux linguistes, enseignants-chercheurs, chercheurs et doctorants de toutes disciplines.

FRAIS D’INSCRIPTION :

  • Enseignants-chercheurs, chercheurs : 20 Euros
  • Doctorants, étudiants : 10 Euros
  • Les frais d’inscription couvrent les dossiers de la journée d'étude, les pauses-café et la publication des actes (à la suite de l’évaluation et l’acceptation des manuscrits par des évaluateurs anonymes). Les frais de déplacement et de logement sont à la charge des participants.

Les personnes désirant intervenir sont invitées à soumettre le titre (cinq mots-clés au maximum) et le résumé de leur communication (1000 à 1500 signes) à Élise Cantiran (cantiran.elise@btk.elte.hu) et au CIEF (cief@btk.elte.hu).

DATE LIMITE DE SOUMISSION DES PROPOSITIONS : le 8 septembre 2022

DATE D’ENVOI DES NOTIFICATIONS D’ACCEPTATION : le 20 septembre 2022

Les actes de la journée d'étude seront édités sous forme d’un numéro thématique de la Revue d’Études Françaises (Budapest).

CONTACT pour toutes informations : cief@btk.elte.hu, cantiran.elise@btk.elte.hu